Défoncer le perfectionnisme en changeant juste ça

Y a un sujet qui revient beaucoup dans les messages que je reçois :
Le perfectionnisme.

Les personnes m’expliquent leur projet super cool.
Et les objectifs qu’elles se sont fixées.

Puis elles m’expliquent ensuite qu’elles ont du mal à se lancer.
Parce qu’elles attendent que tout soit parfait pour démarrer.
(Souvent de manière inconsciente.)

Peut-être que c’est ton cas aussi.

Que ton perfectionnisme t’empêche d’avancer.
Parce que tu attends toujours que tout soit parfait.

Bon…
Je pense que tu le sais déjà :
La perfection n’existe pas.

Pourtant, on a toujours ce doux rêve qu’un jour la situation jouera plus en notre faveur.

Qu’on sera plus compétent…
Qu’on sera en meilleure condition…
Qu’on aura plus d’argent…

Mais ça, c’est juste des histoires qu’on se raconte.

Parce qu’on a PEUR.

Peur de se louper.
Peur du regard des autres.
Peur de ce qu’il va se passer.

Alors on cherche à acquérir toujours plus de connaissances.
Toujours plus de compétences.
Pour se rassurer.

Le truc c’est que…

Généralement on a DÉJÀ toutes les clés en main pour se lancer.
On est DÉJÀ suffisamment bon.

Je sais ce que tu vas me dire :
« Je sais déjà tout ça, et ça m’empêche pas d’être bloqué. ».

Et je suis d’accord avec toi.
Moi aussi j’ai longtemps lutté contre le perfectionnisme.
(Même encore aujourd’hui.)

Malgré ça, j’ai réussi à monter mon premier business…
… À devenir copywriter pro
… Et à lancer ce nouveau projet
… en moins de 2 ans.

Tu peux donc être perfectionniste et passer à l’action quand même.

Comment ?
En trichant avec ton cerveau.

Quand t’es perfectionniste, c’est le résultat qui te fait peur.
T’as peur que ce soit pas aussi bien que ce que tu voudrais.

Changer ça est hyper compliqué (voire impossible).

Par contre, ce que tu peux faire simplement ?
C’est changer ton focus.

Au lieu de te concentrer sur le résultat ?
Tu te concentres sur le processus.
C’est-à-dire les actions concrètes que tu vas mettre en place.

Ce simple switch est magique.

C’est par exemple ce qui m’a permis de publier 1 vidéo YouTube par jour pendant 30 jours.
… Alors que je n’avais jamais créé (ni monté) une seule vidéo de ma vie.
… Alors que j’étais pas à l’aise devant une caméra.
… Alors que je détestais ma voix.

Si je m’étais concentrée sur le résultat ?

Jamais j’aurais osé publier ma première vidéo.
Parce que je l’aurais jugé trop mauvaise.

Jamais j’aurais posté des 10aines d’autres vidéos ensuite.
Et jamais j’aurais développé mon audience comme je l’ai développé.

Mais vu que mon focus était à 200% sur le process… ?

Tout ce qui comptait pour moi c’était de réussir mon défi.
Et de poster une vidéo à temps.
(Ce qui avait aussi l’avantage de ne pas me laisser le temps de me poser de questions)

Si aujourd’hui t’en as marre d’avancer trop lentement ?

Que tu veux dégommer tes blocages externes (systèmes complexes, mauvaise organisation, mauvais outils) et internes (résistances mentales) ?

Alors c’est précisément ce que je peux t’aider à faire.
Étape par étape.

Si ça te tente, t’as toutes les infos ici : https://lauradaufeld.com/coaching

À très vite,

Laura

PS : l’accompagnement est aussi là pour te pousser à agir. Ce qui en soit est déjà un outil contre le perfectionnisme.


Simplifie et Automatise ton business pour générer plus de TEMPS, JOIE et SÉRÉNITÉ (sans sacrifier tes résultats) : https://lauradaufeld.com